RMLL2010 : bilan vidéo

De Wiki RMLL
Aller à : navigation, rechercher
Bilan audio vidéo des RMLL 2010

Voici un bilan des Rencontres à Bordeaux. en bas de cette page, vous retrouverez le bilan détaillé en provenance du wiki 2010.

Synthèse

Bordeaux 2010 marque la volonté de généraliser les captations des RMLL. La demande du public est forte de (re)voir ou de (ré)entendre les conférences dans un délai raisonnable via Internet. Au 14 Octobre 2010, environ 105 enregistrements sont publiés.

Cinq moyens techniques de captations ont été utilisés. En vidéo pro, prêt de matériel et de compétence : les dispositifs Octopuce, Ubicast et Elphel. On y ajoute les captations audio lègères. Le reste provient d'enregistreurs audio/vidéo légers comme des caméscopes, enregistreurs audios, ... Un borne publique permettait le dépôt de ces contributions. Le point faible des enregistrements est généralement le son. En 2010, pour un budget d'environ 1000€, du matériel de prise de son a été acheté par l'ABUL. Le matériel a été utilisé a 90% et a permis d'obtenir une amélioration générale de la qualité des captations produites.

les enregistrements sont en ligne [[1]] sur un serveur fourni par Benjamin Sonntag. Les temps de calculs sont conséquents pour les enregistrements vidéo. Radio RMLL a prélevé durant l'évènement quelques conférence pour alimenter son antenne.

La mobilisation des bénévoles fut importante, trop parfois selon certains. L'utilisation, l'accompagnement, la formation et la valorisation des bénévoles n'était pas parfaite. Des défauts ou manques d'organisation ont en effet demandé beaucoup de temps et d'énergie aux personnes susceptibles d'assurer la coordination. Face à des impératifs techniques, la gestion des bénévoles et la gestion de la qualité est passée au second plan.

Si on analyse plus finement les problèmes d'organisation, plusieurs points sont améliorables.

  • Il est nécessaire de travailler en amont pour repérer précisément les conditions techniques des salles mises à disposition. Ceci permet de prévoir les moyens humains et matériels nécessaires .
  • Les moyens techniques et les bénévoles étant alloués par salle, il manquait une vision du programme des conférences par salle au contraire de la vue par thème disponible sur le site des RMLL.
  • La gestion des autorisations de captation papiers est pénible, d'un autre age et peu fiable.
  • La qualité audio doit encore être améliorée en choisissant mieux les microphones. Les microphones tour de tête n'ont pas donné des enregistrements de qualité. Trop intrusifs selon les orateurs qui ont cherché a s'en débarrasser. Les microphones dynamiques à main ont donné globalement de meilleurs résultats.
  • Il manquait aux bénévoles des casques audio pour contrôler la qualité de leur travail.
  • Le déroulement des séances est perfectible : respecter le début et la fin, assurer la bonne circulation des microphones pour les questions du public, améliorer qualité audio via la formation. Parfois les responsables de thème ont du s'y coller. Est-ce leur rôle ?

Enfin, sans doute le plus laborieux : La post-production. Les professionnels avaient pourtant prévenu que c'est la tâche la plus ingrate, la plus longue et surtout la plus pénible. Des scripts ont été réalisés pour faciliter la travail. Pour 2011 ce processus doit être réfléchi et conçu avant l'événement pour une mise en ligne si possible au fil de l'eau. La course aux accords de captation manquants est chronophage. L'impossibilité de remonter automatiquement les enregistrements via le réseau, a conduit à faire des navettes à vélo tous les soirs. L'énorme taille de certains enregistrements vidéo ne permet pas un travail à distance facile car le temps de téléchargement des documents est long. Il s'agit simplement de marquer le début et la fin, puis d'identifier la conférence. Ce travail de repérage, de marquage et de mise en ligne est très long. Il a démarré bien après les RMLL lorsque le soufflet était retombé. L'armée de bénévoles motivés pour ce travail s'est trouvée réduite à environ sept personnes.

Bilans du WIKI 2010

Patrick Trauquesègues (coordination)

  • Plus
    • on devrait obtenir à peu près autant d'enregistrements en 2010 que depuis le début des RMLL (modulo que les enregistrements en cours de traitement soient exploitables)
    • il y a eu une équipe de personnes expérimentées et motivées, qui ont travaillé de concert, et fourniront à Strasbourg de solides bases sous forme de participation ou de documentation
    • on a pu tester plusieurs solutions techniques, avec un niveau hiérarchique mettant en oeuvre des moyens plus ou moins performants
    • une réelle attente du public et des responsables ou conférenciers qui étaient prêts à participer pour obtenir un résultat, avec une réaction impressionnante à chaque demande, en bénévoles, en serveurs, etc...
    • communication autour de cette action (on devrait en parler quelques temps encore)
    • une exploitation en communication sera possible, avec un générique comportant les logos des partenaires ayant investi dans cet événement
    • rushes conservés et dupliqués
  • Moins
    • trop grosse mobilisation de bénévoles (dont un à plein temps pour gérer les autres bénévoles) qui auraient étés plus utiles ailleurs, parfois pour faire signer un papier, remplir le titre de la conf et cliquer sur un bouton (je l'ai fait faire à un conférencier sur le matériel d'ubicast, qui s'est enregistré tout seul sans aucun problème...)
    • des solutions techniques en phase de test, entrainant des pertes, mais surtout l'absence de doc imprimée accompagnant le matériel, qui aurait permis à n'importe qui d'utiliser le matériel, puisque la doc évoluait avec les tests
    • des problèmes techniques imprévisibles (coupures de courant)
    • absence de prise en compte des autorisations avant les rmll
    • pas de programme par salles
    • une seule borne pulique de dépôt de fichiers, pas mise en oeuvre assez rapidement, ni assez visible

Florent Thiery (Ubicast)

Mes remarques vont principalement porter sur la vidéo. Globalement tout s'est plutôt bien passé, mais quelques aspects organisationnels devraient être améliorés.

  • premier point vraiment important et sur lequel il faudrait s'améliorer: la connaissance des conditions audiovisuelles avant de venir ! Un repérage OU un contact qualifié (régisseur) est indispensable pour prévoir les connectiques et câblages. Par exemple, les conditions audio étaient très très incertaines jusqu'à 2 heures avant le début des confs, ce n'est pas productif (pb de connectiques audio et d'inconnues de placement)
  • pour faciliter l'organisation et le titrage des enregistrements, il aurait été très apprécié d'avoir des programmes de captation par SALLE (et non par thème)
  • les bénévoles vidéo ont fait un super boulot, mais il s'agit d'une main d'oeuvre mal exploitée: SI JAMAIS chaque thème a un superviseur, alors il est tout à fait capable de:
  • animer la conf (intro, prévenir l'intervenant de la durée etc, arrêter la conf)
  • faire signer les papiers de cession de droits à l'image
  • gérer début/fin de l'enregistrement (nécessite sa présence à proximité de la machine): en effet les systèmes d'enregistrements étaient tous limités à start/stop/title, et ne nécessitaient pas forcément de supervision continue
  • pour les questions du public, faire passer les micros ou demander à l'orateur de répéter la question (voire la répéter lui même)
  • il faudrait définir un process bien précis pour le déroulement d'un enregistrement:
    • faire signer et remplir les papiers
    • donner le go pour l'enregistrement
  • en ce qui concerne la remontée d'enregistrements, nous avions pour notre part prévu d'avoir une connection réseau câblée vers le serveur FTP, et il s'est avéré que 3 salles équipées n'avaient même pas d'accès (A22). Donc chaque jour il a fallu rapatrier les enregistrements via disque dur et une seule machine pouvait processer, donc tous les contenus n'ont pas pu être remontés. Ici encore, pb d'orga, il aurait fallu placer ces systèmes dans des salles câblées.

Rémi+

Technique audio :

  • 50 conférences captées, 1 Table ronde, 3 captations du son de visio conférences.
  • Post production prête.
  • Microphones tour de tête = son moyen dans les faits. ça marche mieux avec des microphones main.
  • Nécessite pour 2011 d'investir dans des casques audio pour pouvoir contrôler l'enregistrement.
  • Mixettes OK USB, qualité, connectivité prix.
  • Matériel utilisé : 3 enregistreurs Zoom, 7 mixettes et kits audio donc dimensionnement prévisionnel etait OK.
  • Investissement totalement justifié en 2010. Le son est toujours plus "complexe" dans les domaines audio/vidéo.

Son :

  • 2011 : Améliorer le suivi qualité -> Écoute contrôle des enregistrement tous les soirs pour ne pas persister dans l'erreur.
  • Plus de temps nécessaire pour le suivi/formation des bénévoles capteurs.
  • Fermeture impérative des microphones public lors du "transport" dans la salle.
  • Mieux gérer les interco avec les sonorisation existantes -> Ex PB thème entreprise : mauvais son en salle et mauvais son en captation.
  • Format audio FLAC = Super, facile, bon bien, cool.
  • Traitement audio à l'enregistrement (plugins LADSPA) -> Bon résultat
  • Script enregistrement à améliorer.
  • La versatilité de la captation légère (8 points de captation en 2010) permet de pallier facilement à manque de moyens vidéo.

Post prod :

  • ingrat. On ne sait pas comment elle va se réaliser...
  • Pas de réseau -> "porteurs d'eau" + pertes enregistrements.
  • "On va tout capter" -> Penser aussi à la phrase "on va tout post-produire".
  • En 2011 -> Automatiser la post production -> Définir les process avant les RMLL 2011.
  • 2011 -> Une équipe de post prod le matin pour mettre en ligne le plus vite possible.
  • Licences pas toutes parvenues. -> En 2011 automatiser les accords de captation.
  • modification SPIP en conséquence -> Ex une vue technique par salle.
  • Nommer correctement les enregistrements audio pour les retrouver plus facilement.

Équipe :

4 activités à délimiter en 2011 :

  • Régie audio/vidéo.
    • Nécessite de monter une régie audio pour repérage avant évènement et durant l'évènement.
    • visite technique des locaux.
      • Deux salles de TD pour fabrication PC et post production (silence).
  • moyens post prod et prod publication
    • travail en amont sur les processus.
    • coordination son captation et radio.
  • Bénévoles :
    • Suivi bénévoles.
    • SPIP /outils.


Divers :

  • Communication à faire aux intervenant, technique audio, tenir son microphone, destination des captations, accords nécessaires. (utilisation de micros serre tete comme c'est fait au Chaos Computer Congress / Camp ?)
  • Que fait-on du matériel durant l'année, ou est-il stocké, quand sera-t-il transféré à Strasbourg ?